Grenade instantanée GM2L

Alsetex SAE 820

La grenade GM2L SAE 820 est une grenade lacrymogène instantanée produite par l’entreprise française Alsetex. Elle équipe les forces de l’ordre depuis 2018 et a pour objectif de remplacer la GLI-F4 qui n’est plus produite par Alsetex. Le 24 mai 2018, l’avis n°18-68665 paraît dans le Bulletin officiel des annonces des marchés publics (BOAMP) et stipule que Alsetex remporte le marché des «grenades lacrymogènes et moyens de propulsions» pour 1,8 million d’euros sur 4 ans.

Contrairement à la GLI-F4, la GM2L ne contient pas de TNT mais des éléments pyrotechniques sans effet de souffle surement 43 g d’Hexocire, un mélange de cire et d’héxogène (un explosif plus puissant que la TNT) et 15 g de CS en poudre.  Elle peut être utilisée à la main ou avec un lanceur Cougar 56mm.

La GM2L est classée comme arme de catégorie A2 et donc comme “matériel de guerre“.

Depuis le second trimestre de l’année 2018, la grenade GM2L a commencé à remplacer la GLI-F4 et dotera l’ensemble des unités à terme. Le 26 janvier 2020 elle remplace définitivement la GLI-F4.

LA GM2L possède un double effet : lacrymogène et assourdissant mais sans effet de souffle comme pour la GLI-F4. Avec 165 décibels  “brisant et cassant” à 5 mètres elle surpasse le bruit d’un avion au décollage et dépasse le seuil de douleur sonore. Au delà de 120 dB, des bruits très brefs provoquent immédiatement des dommages irréversibles. Lors de l’explosion elle libère 10 grammes de CS pulvérulent.

Son corps est en plastique polyéthylène élastomère cylindrique d’un diamètre de 56 mm et se différencie des précédentes par son couvercle marron, aplati sur le bout et serti d’un adhésif bleu ciel ou rouge. (source)

Si l’ordre de tir est donné par l’autorité civile, c’est-à-dire le préfet ou son représentant, les policiers et gendarmes doivent avant tout procéder à deux sommations. Sur le terrain, le commandement peut prendre l’initiative de tir sans sommation, si «des violences ou voies de fait sont exercées contre eux ou s’ils ne peuvent défendre autrement le terrain qu’ils occupent».

Dans le rapport d’Alsetex “Substitution de la grenade GLI-F4 par la grenade GM2L” de janvier 2018, la marque stipule que la partie explosive de la GM2L est rouge avec un pictogramme de sécurité. En fin d’année 2019, des morceaux de ce réservoir ont été retrouvés à Paris lors d’une manifestation.

Menu